La petite Université du Massachusetts qui se fait une place dans le baseball de Metz

Le lanceur Steve Fleury est l’un des trois Cometz du Collège Merrimack (Crédit: B. Witte)

MONTPELLIER — Vêtue d’un T-shirt bleu délavé orné des mots « Mack Mom », Lisa Fleury encourage son fils Stephen Fleury, le lanceur du Metz Cometz, l’équipe visiteuse en ce dimanche après-midi torride au Greg Hamilton Baseball Park, à Montpellier.

Son mari est également venu, tout comme les parents de Thomas Joyce, qui joue au receveur du Cometz. Les deux couples se connaissent depuis des années et ce n’est certainement pas la première fois qu’ils se rencontrent lors d’un match à l’extérieur. Pourtant, ils n’ont jamais eu à voyager aussi loin pour voir jouer leurs fils.

Depuis Metz, près de la frontière avec l’Allemagne, la route vers Montpellier est longue de plus de 750 kilomètres. C’est une corvée, en d’autres termes, même en TGV. Mais ce n’est que la moitié de l’histoire, car avant de faire ce voyage, les fiers parents ont d’abord dû traverser un océan entier.

Non pas qu’ils s’en plaignent. «C’est incroyable d’être ici», a déclaré Mme Fleury au Baseblog. «C’était comme un vœu qui se réalise. On doit encore se pincer. On se demande : Est-ce que nous sommes vraiment en train de nager dans la Méditerranée là ? Prêts à aller regarder les enfants jouer au baseball ? C’est assez incroyable. »

M. et Mme Fleury sont ravis de visiter la France (Crédit: B. Witte)

Les deux familles vivent dans la région de Boston, et la raison pour laquelle elles se connaissent est que leurs fils ont joué ensemble pendant cinq ans dans la même équipe universitaire : les Warriors of Merrimack College, à North Andover, Massachusetts (D’où le T-shirt « Mack Mom »).

Aujourd’hui, quelques mois seulement après avoir terminé leur cinquième et dernière saison à Merrimack, le lanceur Stephen Fleury et le receveur Thomas Joyce sont à nouveau coéquipiers, mais cette fois dans une toute nouvelle ville : Metz, et sur un continent complètement différent.

Encore plus incroyable, un troisième ancien joueur du Merrimack College, le lanceur Daniel Amidon, fait également partie de l’aventure. Ensemble, les trois amis de Boston font de leur mieux pour aider les Cometz à concourir dans la ligue française de baseball D1 à 11 équipes.

« Nous venons de rentrer de Paris. Nous avons donc vu la tour Eiffel et le Louvre… C’était tout simplement incroyable », a déclaré Stephen Fleury. « Je n’aurais jamais fait ça si je n’avais pas eu ce travail. Donc c’est tout simplement génial… Toutes les expériences que nous avons eues. »

L’opportunité frappe

Que les trois joueurs, tous issus de la même équipe universitaire et de la même promotion, jouent pour le même club européen est inhabituel. Mais ce n’est pas non plus un hasard.

Les trois “buddies” de Boston : Amidon, Joyce et Thomas (de gauche à droite)

Les équipes françaises s’appuient souvent sur le bouche-à-oreille pour recruter ce que l’on appelle des joueurs « imports », qui viennent de pays comme les États-Unis ou le Venezuela, et qui reçoivent des salaires modestes pour apporter à leurs équipes respectives, principalement composées de locaux et joueurs amateurs, un avantage compétitif.

Les Cometz ne font pas exception à cette règle. Après avoir conclu un accord avec Thomas Joyce (qui souhaitait jouer en Europe depuis 2020 et a été initialement contacté via une agence de recrutement externe appelée Baseball Jobs Overseas), les administrateurs du club ont laissé le costaud receveur leur suggérer quelques autres noms.

Stephen Fleury et Daniel Amidon sont reconnaissants qu’il l’ait fait. Le premier prévoyait initialement de décrocher un emploi à temps plein dans les affaires cet été. Mais après avoir discuté avec Thomas, il a rapidement changé d’avis.

«Je me suis dit: Oui, je vais continuer ma carrière de baseball, venir en France, faire une tournée en Europe avec quelques-uns de mes meilleurs amis. Et puis un de nos lanceurs dominicains n’avait pas fait le test COVID, alors nous cherchions un autre lanceur et nous avons demandé à Dan de venir aussi. »

Vivre le rêve

La décision était une évidence même si, pour les trois joueurs, le voyage en lui-même était plus qu’angoissant. Même Thomas, qui s’était fait à l’idée de jouer à l’étranger depuis plus d’un an, reconnaît à quel point il était anxieux à l’approche de son départ.

Safe! Joyce a récolté 15 coups sûrs cette saison (Crédit: B. Witte)

«Je suis tellement reconnaissant qu’ils soient ici », dit-il à propos de ses deux amis de Boston.

« Surtout avec les voyages. J’étais tellement stressé quand j’ai quitté la maison ce jour-là. Je n’étais jamais allé en Europe auparavant, et l’idée de devoir faire tout ça tout seul était assez effrayante. Le simple fait d’avoir Steve avec qui voyager rendait les choses beaucoup plus faciles ».

Dan Amidon a pris un vol séparément, et il admet qu’il s’est lui aussi senti complètement dépassé. « C’était la chose la plus intimidante que j’aie jamais faite. C’était aussi complètement spontané » dit-il. « J’ai en quelque sorte emballé toutes mes affaires et je suis parti. Mais je suis tellement content d’avoir pris cette décision. »

Il y a également eu de nombreux défis à relever depuis leur arrivée, notamment avec la barrière de la langue, ainsi que quelques déceptions concernant le succès de l’équipe. Les Comtez, nouveaux venus en D1 en 2019, ont perdu 10 de leurs 14 premiers matchs cette année. Quatre de ces défaites (dont deux ce dimanche) sont imputables aux Barracudas de Montpellier, qui demeurent invaincus.

Amidon « vit le rêve » (Crédit: B. Witte)

Individuellement, cependant, les trois anciens Merrimack Warriors jouent tous bien. Que ce soit pour finir par gagner ou perdre, avoir la chance d’être en France et d’être payé pour jouer au jeu qu’ils aiment est une expérience unique.

«Pour nous, depuis la Little League, cela a toujours été un rêve d’être payé pour jouer au baseball professionnellement, déclare Dan Amidon. C’est un rêve devenu réalité ». 

-Benjamin Witte (benwitte@gmail.com)

3 comments

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s