D1 : Combat de chats à Toulouse, Rouen s’échauffe, et pour Sénart et Montpellier c’est win, win, win!

Keivy Rojas de Toulouse a brillé contre Savigny dimanche (Crédit: B. Witte)

Alors que la phase régulière de la saison française de baseball D1 se rapproche de la ligne d’arrivée, quatre équipes – les Huskies de Rouen, les Lions de Savigny, les Templiers de Sénart et les Barracudas de Montpellier – continuent de se démarquer et sont presque assuré de se rencontrer tous en demi-finale, à partir du 26 septembre.

La question demeure, néanmoins, de savoir qui affrontera qui exactement étant donné que dans les deux poules de la D1, la première place – et donc une chance d’affronter le deuxième de l’autre groupe dans une série éliminatoire au meilleur des cinq – est toujours à gagner.

Il y aura beaucoup de drame, en d’autres termes, dans la dernière ligne droite de la saison, alors que les leaders – Rouen et Savigny dans la poule A et Montpellier et Sénart dans la poule B – continuent de se battre pour la première place de leur groupe respectif.

Qui a laissé les chiens sortir?

Dans la poule A, il y a déjà beaucoup d’excitation, car une poussée de fin de saison des Huskies, les champions en titre de D1, les a soudainement placés devant Savigny au classement.

Vainqueur de quatre victoires consécutives avant le week-end, Rouen a remporté deux autres victoires dimanche, cette fois contre Paris UC, pour améliorer son bilan à 9-4 et dépasser les Lions (8-4) pour s’emparer de la première place.

Le lanceur Esteban Prioul a amorcé le premier match des Huskies en visite et a servi un joyau, n’accordant qu’un coup sûr en six manches pour passer à 4-1 cette saison. Rouen a remporté le match 8-0, puis a accumulé encore plus de points dans le match de l’après-midi, battant Paris UC 13-3 derrière une solide performance de lanceur de Quentin Moulin, qui a joué cinq manches et a accordé trois points sur quatre coups sûrs.

Mr. Moulin, une étoile montante (Crédit: Rouen Huskies)

Du côté offensif, Hugo Blondel a connu une grosse journée pour les Huskies, avec quatre coups sûrs et quatre points produits. Et Joris Bert a réussi trois coups sûrs en six au bâton, avec trois points marqués et un point produit.

Une autre bonne nouvelle pour Rouen est le retour de l’as vénézuélien Yoimer Camacho, qui a dominé la ligue en 2019 et, lors de deux apparitions en relève jusqu’à présent cette saison, il semble qu’il a toujours l’étoffe.

Résultats mitigés

Les Lions de Savigny, en revanche, ont trébuché ces derniers temps et ont reçu une autre grosse dose de déception dimanche lors de l’ouverture d’un doublé à Toulouse.

Dans ce match, l’équipe locale – le Stade Toulousain – a bénéficié d’une sortie inspirée du lanceur vénézuélien Keivy Rojas, qui n’a accordé qu’un seul coup sûr et a inscrit six retraits au bâton en sept manches.

Mené 0-2 en début de neuvième, Savigny a marqué un point sur Mathias Lacombe de l’équipe locale et, avec un coureur en troisième et un seul retrait, semblait prêt à égaliser le match. Le releveur français a cependant gardé son sang-froid et s’est verrouillé pour les deux derniers retraits pour récupérer son deuxième save de la saison.

Le match de l’après-midi était une toute autre histoire. Les Lions sont passés à l’attaque tôt et sont restés agressifs tout au long, écrasant les Tigers 12-1.

Alfredo Angarita a une moyenne folle de .481 (Crédit: B. Witte)

Le lanceur Lillian Amoros (3-1, 1,99 ERA) a de nouveau impressionné, et la formation de stars de Savigny, avec des joueurs comme les membres de l’équipe nationale française Ivan Acuña et Jacques Boucheron, ainsi qu’Alfredo Angarita, un talent hors du commun du Venezuela, a rappelé tout le monde pourquoi dans leurs meilleurs jours, les Lions sont une force avec laquelle il faut compter.

Acuña (.333) et Boucheron (.389) ont combiné cinq coups sûrs dans le match, avec deux points produits par pièce, et Angarita, jouant en DH, est allé 1 pour 1 pour porter sa moyenne de saison à un impressionnant .481. Tom Dahan (.286) s’est également présenté, faisant 2 pour 4 avec une paire de points produits.

Maîtres de la monticule

Les meilleures équipes de la poule B, les Barracudas et les Templiers, ont également un face-à-face à l’horizon, mais le week-end suivant, à Sénart. L’épreuve de force à enjeux élevés commence le match de samedi soir (21 août) avec un deuxième match prévu pour le 22 août.

En attendant, les deux clubs continuent de win, win, win ! Ni l’un ni l’autre, en fait, n’a encore perdu un match cette saison, avec Montpellier désormais 14-0 après en avoir pris deux à l’extérieur dimanche (3-1 et 5-0) contre les Arvenes de Clermont-Ferrand, et Sénart à 12-0 après un paire de victoires à domicile (11-4 et 5-3) ce week-end contre les Boucaniers de La Rochelle.

Paolo Brossier de Montpellier (Crédit: B. Witte)

Pour Montpellier, la différence a encore une fois été le tangage phénoménal de l’équipe. Le droitier Owen Ozanich (4-0, 0,31 MPM) s’est occupé des affaires lors du premier match, blanchissant les Arvenes en cinq manches, tandis que le gaucher Kevin Canelón du Venezuela a déconcerté la formation de Clermont-Ferrand lors du match de l’après-midi, faisant également cinq manches pour récupérer son sixième victoire de la saison. À ce jour, Canelón a une MPM de… believe it or not… 0.00 !

Les Barracudas ont également bénéficié de quelques contributions opportunes au marbre. Paolo Brossier (.265) a obtenu un combiné de 3 en 6, avec deux points produits et deux points marqués. L’import américain Andy Cosgrove (.333) a obtenu deux coups sûrs ce jour-là, tout comme Nolan Soliveres et Mathis Nayral.

Un lineup de fou

Comme Montpellier, l’équipe invaincue de Sénart dispose d’un staff de lanceurs en profondeur qui a bien performé toute la saison, avec une MPM par équipe de 2.07, juste derrière les Barracudas (1.19).

Mais c’est en attaque que les Templiers excellent vraiment. Menés par des joueurs comme Andy Paz (.465), un ancien espoir d’Oakland Athletics, et les vétérans Felix Brown (.444) et Alexander Perdomo (.367), ils possèdent la meilleure moyenne d’équipe de la ligue à .313.

Paz est à égalité au deuxième rang de la D1 pour les coups sûrs, avec 22, et mène la ligue en points produits avec 16. Le deuxième sur la liste est son coéquipier Mohammed Baoui, avec 13.

Jouant à domicile dimanche contre les Boucaniers, Sénart a brûlé les visiteurs pour 11 points lors du premier match (11-4). Le match de l’après-midi était un peu plus serré (5-3) mais Sénart a de nouveau réussi à prendre l’avantage. Les Templiers se dirigeront ensuite vers le nord pour affronter les Metz Cometz ce dimanche prochain.

Un dominicain dominant

Le cinquième et dernier affrontement du week-end s’est déroulé dans l’extrême sud-est de la France, sous le soleil de Nice, domicile de Nice Cavigal. Les Aigles, comme on les appelle aussi, étaient l’équipe de la dernière place de la poule B à entrer dans la double tête, mais ont montré un sérieux courage contre le Cometz en visite, griffant bec et ongles pour remporter le premier, par un score de 4-3. Ils ont ensuite servi un beatdown dans le deuxième (13-4).

Montas mène la D1 pour les coups sûrs avec 29 (Crédit: B. Witte)

Un point positif toute la saison pour Nice Cavigal est la performance de son lanceur/cather dominicain Jonathan Montas, qui a de nouveau brillé dimanche, avec une fiche de 5 pour 8 au total (y compris un coup de circuit) pour ajouter à son total de coups sûrs en tête de la ligue. Il en a maintenant 29 sur la saison pour accompagner une moyenne de .468, des sommets en D1 parmi les joueurs avec au moins 30 présences au bâton.

Une autre vedette pour Nice est Naoki Teramura, un lancer japonais qui retiré 12 frappeurs sur des prises dans le premier match. Il a maintenant 66 Ks sur la saison, deuxième de la ligue après l’import américain Stephen Fleury de Metz, qui en a 69 mais n’a pas encore gagné de match.

Pour plus d’informations sur le calendrier et les statistiques de la D1, visitez la page web de la FFBS

One comment

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s