Un dernier mot avec monsieur le (ex) président

Seminet (gauche) avec Jean-Michel Mayeur, manager des Barracudas de Montpellier (Credit: B. Witte)

LA ROCHELLE — Dimanche dernier a mis fin au Challenge de France 2021 à La Rochelle, où les Barracudas de Montpellier ont battu les Huskies de Rouen pour remporter leur premier tournoi de baseball de niveau senior en 15 ans. Go fish!

Mais cela a également marqué un point de transition majeur pour l’instance dirigeante du baseball français, la FFBS. Après 11 ans à la barre, Didier Seminet — élu en juin Secrétaire Général du Comité National Olympique et Sportif Français, et récemment rentré d’un voyage au Japon pour les Jeux Olympiques de Tokyo — a quitté la présidence de la Fédération.

Son successeur, choisi le jour même par le Comité Directeur de la FFBS, est Fabien Carrette-Legrand, qui occupera le poste jusqu’en 2022 au moins. Carrette-Legrand était vice-président de la Fédération depuis 2010 et, entre autres, a était en charge du budget fédéral de l’organisme.

Le Baseblog a brièvement rencontré Seminet lors du match de dimanche pour revenir sur certaines de ses nombreuses réalisations au fil des ans. Entre autres, le président sortant a cité la décision de la Fédération de lancer, à partir de 2014, le Yoshida Challenge (également connu sous le nom de France International Baseball Tournament) en l’honneur de Yoshio Yoshida, une légende du baseball japonais qui a dirigé l’Équipe de France de baseball de 1990 à 1995.

Seminet avec Yoshio Yoshida en 2014 (Crédit: FFBS/Glenn Gervot)

Le Baseblog Didier, vous avez eu un long mandat à la présidence de la FFBS. De quoi êtes-vous le plus fier?

DS : La chose dont je suis le plus fier, c’est la passation. Je suis parti avec un ami à moi, qui s’appelle Fabien Carrette-Legrand, qui était vice-président depuis 11 ans avec moi et aujourd’hui il devient président. Je suis très fier de ça, parce que rares sont les fois où ça se passe aussi bien. C’est-à-dire d’une manière amicale, d’une manière fraternelle. Ça, je suis très fier de ça.

LBB : Y a-t-il d’autres réalisations qui vous viennent à l’esprit?

DS : Il y a plein choses dont je suis fier. La réconciliation. La gratitude qu’a exprimée la Fédération envers Monsieur Yoshida. C’est la signature de Cy Young Eric Gagné [ex MLB] c’est la signature de Bruce Bochy [ancien manager des Giants de San Francisco]. Tout ça, je suis fier de ça.

Je suis fier aussi d’avoir insufflé le Baseball5. Je suis fier de l’Équipe de France de baseball féminin, parce que ce n’était pas facile. Je suis fier des progrès du softball féminin. Je suis fier de la parité au bureau fédéral. Voilà, je suis fier de pleins trucs. Et je pense que j’oublie plein de trucs encore, parce que 11 ans c’est beaucoup.

LBB : Ce Challenge est votre dernier événement en tant que président de la FFBS. Quels sentiments vous traversent la tête ?

DS : Le sentiment c’est déjà la tristesse, parce que c’est comme si je partais de ma famille. Tu connais. Je t’entends, à ton accent à toi. Tu sais ce que c’est que de quitter sa famille et tout ça. Mais je suis aussi heureux parce que je sais ce je vais les retrouver.

Je suis très content que nous puissions avoir du monde sur le bord d’un stade de baseball. Je suis très content que les bénévoles de La Rochelle aient fait ce travail là. Il y a deux belles équipes, et puis on a l’impression de revenir à la vie normale. C’est ça qui me rend heureux aussi.    

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s