Après une victoire de Sénart sur Montpellier en poule B, c’est parti pour les demies

Andy Paz a été chaud toute la saison (Crédit: B. Witte)

MONTPELLIER — La phase régulière de la saison française de baseball en D1 est enfin terminée, et avec elle la question persistante de savoir quelle équipe — les Barracudas de Montpellier ou Templiers de Sénart — finirait première de la poule B et éviterait ainsi une série éliminatoire au premier tour contre les champions en titre, les Huskies de Rouen.

Les Barracudas, qui jouaient à domicile, sont entrés en jeu hier contre les Templiers avec l’espoir qu’ils pourraient encore gagner la poule. Pour ce faire, il faudrait pourtant que Montpellier remporte les deux matchs contre une équipe qui les a déjà battus deux fois, à Sénart, en août.

Shane Priest bat les Barracudas pour la deuxième fois (Crédit: B. Witte)

C’était un défi de taille, en d’autres termes, et qui est devenu encore plus difficile lorsque les Templiers ont marqué quatre points lors de la sixième manche du match d’ouverture.

Une décision bâclée de l’arbitre a ajouté au drame. La confusion a eu lieu lorsque le receveur montpelliérain Nolan Soliveres a tenté de retirer un coureur au marbre et l’arbitre l’a declare « safe.. out… en fait, safe ».

Inutile de dire que le manager des Barracudas, Jean-Michel Mayeur, était furieux. La décision a même donné lieu à quelques gémissements à l’intérieur du dugout des visiteurs.

Say what? Mayeur n’était pas du tout content (Crédit: B. Witte)

Quoi qu’il en soit, le rallye — dirigé par un Andy Paz brûlant (il était 3 pour 6 dans le match avec deux points produits et une paire de triples) — a donné une avance de 6-3 à Sénart et a envoyé le lanceur partant de l’équipe locale, Kevin Canelón, au banc.

Les Barracudas, quant à eux, ont eu du mal à l’offensive contre Sam Belisle-Springer, normalement le starter numéro deux de Sénart, qui a été amené en relève pour garder les Templiers en tête. Montpellier a réussi à marquer un point, finalement, en fin de neuvième, mais à ce moment-là, c’était too little, too late.

Score final : 7-4 Templiers.

Les Barracudas ont rebondi dans le match de l’après-midi, accumulant les points tôt contre José Andrés Paula de Sénart. Ils ont fini par gagner le match 16-6 sur un coup de circuit inside the park de Pierre Doat, 16 ans, qui a récemment fait sa première apparition avec l’équipe de France.

Pierre Doat (à gauche) a frappé un in-the-park circuit (Crédit: B. Witte)

À ce moment-là, bien sûr, il était trop tard pour rattraper les Templiers au classement. Pourtant, une victoire est une victoire, et Montpellier — à la recherche d’un élan alors qu’il se dirige vers les demi-finales le week-end prochain — est content de le prendre.

Les Templiers, avec leur victoire décisive dans le premier match, terminent la saison régulière à 18-2 et affronteront les Lions de Savigny (10-6), les deuxièmes de la poule A, dans une série au meilleur des cinq à partir de samedi soir prochain à Sénart.

Les Templiers affrontent Jacques Boucheron et les Lions ensuite (Crédit: B. Witte)

Montpellier passe à 17-3 et affrontera dimanche prochain, à domicile, Rouen (12-4), vainqueur de cinq titres de champion consécutifs (2015-2019) et 14 des 15 derniers. La seule fois en cette période qui les Huskies n’ont pas terminé en tête c’était en 2014, lorsque Sénart a remporté le championnat.

Les Barracudas ont trois titres D1, mais aucun depuis les années 1990, lorsque la légende du baseball canadien Greg Hamilton dirigeait l’équipe. Savigny a remporté la ligue à cinq reprises, le plus récemment en 2004.

Pour plus d’informations sur le calendrier et  les résultats, visitez le site Web de la FFBS.

One comment

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s