Les Templiers frappent tôt, tiennent bon pour égaliser les finales de D1

Paula (file photo) a frappé une bombe dans le huitième (Crédit: B. Witte)

Templiers de Sénart ont fait savoir tôt dimanche, lors du deuxième match de la série de championnats de France de baseball de D1, qu’ils n’allaient pas simplement se retourner et remettre aux Huskies de Rouen un nouveau titre.

Après avoir lutté samedi contre l’as vénézuélien Yoimer Camacho, les Templiers ont sauté sur le gaucher Esteban Prioul, envoyant le lanceur numéro deux de Rouen hors du match après seulement deux manches avec un barrage de coups sûrs, petits et grands.

Le premier frappeur de Sénart, le candidat MVP Andy Paz, a donné le ton avec un coup sûr pour débuter le match. Ensuite, le switch-hitter Felix Brown, qui a atteint la base sur un bunt, préparant le terrain pour un autre coup opportun de l’import américain Brandt Holland. L’ancien joueur de North Alabama University a frappé une bombe en première manche lors du match d’ouverture de samedi. Cette fois, il s’est connecté pour un simple de deux points.

Le Prioul de Rouen n’a duré que deux manches (Crédit: B. Witte)

Des erreurs de Rouen et des coups sûrs de Mathis Meurant et Mohammed Baoui ont permis à Sénart d’ajouter deux points supplémentaires avant la fin de la manche, et en début de seconde, Holland a de nouveau fait un gros coup, envoyant un home run par-dessus la clôture du champ gauche. Des coups sûrs de José Andrés Paula et Florian Peyrichou ont mené à deux autres points, et juste comme ça, les Templiers se sont retrouvés avec une avance de 7-0.

Les Huskies, néanmoins, ont montré leur pedigree de championnat et ont monté leur propre attaque en fin de seconde, lorsque le cogneur Hugo Blondel — l’un des héros du match de samedi — a touché le lanceur Sam Belisle-Springer de Sénart avec un doublé pour marquer Joris Bert, un ancien espoir des Dodgers de Los Angeles.

La manche suivante, les champions en titre de D1 ont repris là où ils s’étaient arrêtés, cette fois avec des coups sûrs de l’import américain Jacob Biller, du Vénézuélien Gabriel Bracamonte, du vétéran Maxime Lefevre et du Dylan Gleeson qui ont marqué quatre autres points et réduit l’avance autrefois intimidante de Sénart à seulement deux.

Dylan Gleeson a réussi deux coups sûrs dans le match (Crédit: B. Witte)

Le releveur de Rouen Quentin Moulin, quant à lui, a gardé la dangereuse formation des Templiers en échec, et dans la cinquième manche, un doublé de Lefevre a donné lieu à un autre point pour Rouen.

Sénart a ramené son avance à deux avec un point en début de sixième, mais en fin de manche, les Huskies ont de nouveau réussi à marquer, alors que Bert — qui a commencé avec un simple — a marqué sur une série d’erreurs.

Les Templiers ont choisi de s’en tenir à leur partant, Belisle, qui a accordé 13 coups sûrs ce jour-là mais a gardé son sang-froid pour que les Huskies ne marquent aucun but tout au long de la dernière ligne droite.

Sénart a ensuite obtenu un dernier coup de pouce au huitième lorsque Paula, une ancienne perspective d’Oakland Althetics, a mis le clou dans le cercueil avec un circuit en solo au centre du terrain. Boom!

Score finale : 9-7 Sénart.

La série au meilleur des cinq reprend le week-end prochain à Lieusaint, au sud de Paris, avec un match du samedi soir qui sera suivi dimanche matin (11h) du match 4. Si nécessaire, les équipes disputeront un cinquième et décisif match dimanche après midi.

Pour plus d’informations sur les stats et la programmation, visitez le site Web de la FFBS.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s