Tête à tête avec le lanceur des Boucaniers de La Rochelle Wilce Nieves

Nieves a fait sensation au Challenge de France (Crédit: Le Baseblog)

Il y a un adage amusant sur le baseball – un dicho, comme on dit en espagnol – qui est très utilisé dans des pays comme Cuba et le Venezuela : La pelota es redonda pero viene en caja cuadrada.

La balle est ronde, mais vient dans une boîte carrée. C’est la traduction littérale. Mais ce que l’expression signifie vraiment, c’est qu’au baseball, tout peut arriver – une wild pitch coûteuse; un coup de circuit à deux retraits; un rallye de neuvième manche. Le résultat n’est jamais garanti. Attendez-vous à l’inattendu, en d’autres termes.

Mais ce n’est pas seulement sur le terrain que les choses prennent des rebondissements imprévisibles. Les carrières de baseball peuvent aussi être pleines de surprises, surtout lorsque de nouvelles opportunités impliquent un changement non seulement de villes, mais de pays, de continents, de langue…

C’est précisément ce qui s’est passé l’année dernière pour le lanceur Wilce Nieves, la personne, soit dit en passant, qui m’a appris l’expression la pelota es redonda. Depuis son Venezuela natal, le droitier de 29 ans est monté à bord d’un avion et s’est rendu à La Rochelle, sur la côte française.

Nieves, deuxième à partir de la gauche, avec des amis au Venezuela

C’était un acte de foi, mais qui a porté ses fruits pour toutes les parties concernées. Et dans les semaines à venir, Nieves fera à nouveau le voyage, pour le plus grand plaisir de ses entraîneurs et coéquipiers des Boucaniers, qui ont terminé sixièmes la saison dernière dans le championnat de D1 à 11 équipes de France.

« Le but, c’est de gagner, et de donner à La Rochelle un championnat », précise-t-il.

« C’est le but. C’était aussi l’objectif [l’année dernière]. Cela ne s’est pas produit. Mais nous avons accompli beaucoup de bonnes choses en équipe, et il est clair que ce groupe peut faire encore mieux. »

Signé à 17 ans

Nieves est originaire de la ville de San Fernando de Apure, à l’intérieur du Venezuela – tierra llanera, explique-t-il. La région des plaines. Et c’est là qu’il a mis un gant de baseball pour la première fois et où, au début de son adolescence et guidé par un cousin, il a été admis dans une académie de baseball dans la beaucoup plus grande ville de Maracaibo.

« Ils avaient l’impression que je pouvais aller plus loin dans le baseball », déclare Nieves à propos des entraîneurs qui dirigeaient l’académie. Et ils avaient raison, car en 2009, à l’âge de 17 ans, le jeune pelotero attire l’attention des scouts des ligues majeures et se voit offrir l’opportunité de signer un contrat professionnel avec les White Sox de Chicago.

« Je m’en souviens bien », dit Nieves. « Pas le jour où j’ai signé, mais le jour où ils m’ont dit qu’ils me prendraient. Cela a commencé comme une journée normale pour moi. J’étais à l’entraînement, et le dépisteur m’a vu et a dit qu’il voulait me voir lancer un bullpen. Et puis, à la fin de la journée, il a contacté mon agent et a dit qu’ils voulaient me signer. »

Nieves est un favori des fans à La Rochelle (Crédit: Le Baseblog)

Cela avait été le but de l’adolescent, la chose pour laquelle il avait travaillé si dur. Et pourtant, l’événement l’a quand même pris par surprise.

« C’était tellement rempli d’émotion. Vraiment », explique Nieves. « J’ai appelé ma mère et mon père. ‘Félicitations, fiston. Tu as atteint ton objectif », m’ont-ils dit. « De aqui pa’lante el monte es oregano. »

C’était une autre expression, courante dans el campo vénézuélien, apparemment, que Nieves m’a enseignée. « A partir de maintenant, la montagne est tout origan », ce qui signifie que le plus dur est fait; c’est maintenant que les moments de plaisir commencent.

Lions et Tigres

En réalité, les épreuves et les tribulations du jeune prospect ne faisaient que commencer. Avec les White Sox, Nieves s’est rendu en République dominicaine, où en trois saisons de rookie ball, il a affiché un dossier de 12-10 mais n’a pas réussi à passer au niveau suivant.

En d’autres termes, il n’a jamais eu la chance de jouer dans les ligues mineures aux États-Unis, et en 2012, Nieves a été exclu de l’organisation. Les Rays de Tampa Bay l’ont ensuite signé, permettant au lanceur de jouer une saison de plus au niveau recrue, cette fois au Venezuela, mais en 2013, eux aussi ont décidé de le laisser partir.

Le lanceur a également frappé .444 en 2021 (Crédit: Le Baseblog)

C’est le truc avec le baseball professionnel. C’est impitoyable. La concurrence est rude. Nieves ne voulait pas abandonner, cependant, et il a donc continué à travailler. Il a lancé dans la Liga Nacional Bolivariana, une ligue vénézuélienne pour les joueurs non affiliés, et dans la ligue professionnelle du pays aussi, le LVBP, mettant du temps avec un certain nombre d’équipes différentes, y compris les Leones del Caracas, où l’as Yoimer Camacho des Rouen Huskies a joué la saison dernière.

Finalement, ces opportunités se sont également taries, et en 2020, après avoir déjà passé un an sans jouer, Nieves a commencé à se demander s’il pourrait peut-être trouver une équipe à rejoindre en Europe. C’est alors qu’il a reçu un message du lanceur de La Rochelle Rayner Oliveres,un ancien espoir des Royals de Kansas City qui avait joué avec Nieves dans l’équipe Caribes de Anzoátegui du LVPB

« Quand Rayner m’a écrit pour savoir si ça m’intéresserait de venir à La Rochelle, j’ai tout de suite dit ‘oui’, sans hésiter ! Parce que c’est ce que je voulais », dit-il.

« Cela faisait un moment que je pensais aller en Europe – n’importe où : l’Espagne, l’Italie, la France… Je voulais venir. »

De retour avec les Boucaniers

Mais ce plan s’est également accompagné d’un sérieux obstacle: la pandémie de COVID, qui a brutalement paralysé une grande partie du monde et a finalement conduit l’instance dirigeante du baseball français, la FFBS, à carrément annuler la saison 2020.

Soudain, le baseball n’était plus la priorité. « Une partie de moi se sentait vraiment triste au début, parce que je voulais jouer. J’avais déjà passé un an sans jouer. Mais ensuite j’ai réalisé à quel point les choses étaient sérieuses, que [l’épidémie de coronavirus] était une chose mondiale », explique-t-il. 

Nieves attend avec impatience sa deuxième saison en France (Crédit: Le Baseblog)

« Et donc à partir de là, l’objectif était juste de rester en bonne santé, d’être avec mes parents. Je m’inquiétais aussi pour mes frères et sœurs, qui sont au Pérou. Mais heureusement, tout le monde allait bien – Dieu merci ! »

Les Boucaniers ont fait savoir à Nieves que l’offre de jouer en France serait toujours là pour la saison 2021, et donc au début de l’été dernier, le Vénézuélien a finalement fait le voyage. C’était sa première fois en Europe et l’expérience a été à la hauteur de ses attentes.

Le niveau de jeu en D1 était peut-être un peu meilleur qu’il ne l’avait prévu. Nieves en a gagné et en a perdu, terminant avec un dossier de 6-5, une ERA de 3.41 et 96 retraits au bâton. Il a également eu la chance de frapper à quelques reprises, passant quatre pour neuf (.444) avec deux points produits et un point marqué.

Nieves s’est lié, dit-il, avec ses coéquipiers – malgré une barrière linguistique avec les joueurs français et américains. « Le baseball est universel, et donc même si c’est juste avec des gestes, vous finissez par vous comprendre », explique-t-il.

Pas étonnant alors que le talentueux lanceur soit si ravi de revenir aux Boucaniers pour la saison 2022.

« Je me suis vraiment amusé », dit-il à propos de ses débuts en D1. « J’ai apprécié chaque match, chaque manche que j’ai lancé. J’ai aussi beaucoup aimé la ville. La Rochelle ? C’est incroyable. De jour comme de nuit, La Rochelle est juste à un autre niveau.”

Benjamin Witte

One comment

  1. […] Emmené par Jonathan Montas, champion au bâton de D1 l’an dernier (.478), Nice est remonté dans le match avec trois points en troisième manche. Le lanceur partant de La Rochelle Franklin De La Rosa a cependant gardé son sang-froid et a empêché les visiteurs de marquer les deux manches suivantes avant d’être relevé par l’as Wilce Nieves du Venezuela. […]

    Like

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s