Un dernier hourra pour deux “seniors” sensationnels du baseball/softball français

Walter a déjà un home run dans cette dernière saison (Crédit: OCU Sports)

Les étudiants de quatrième année dans les collèges et universités américains sont appelés seniors, et senior year — les huit ou neuf derniers mois avant l’obtention du diplôme — est extrêmement importante.

C’est une période de transition majeure. Un dernier hourra avant que les amis et les camarades de classe ne se séparent et se dirigent vers la grande inconnue des emplois, des carrières ou de toute autre opportunité qui les attend.

Pour les étudiants-athlètes, cette dernière année revêt une importance supplémentaire. C’est le moment culminant d’une vie d’entraînement et de travail acharné, et pour la plupart, la dernière chance de pratiquer leur sport respectif à un niveau de compétition et d’intensité aussi élevé.

C’est pourquoi, alors que les saisons universitaires de baseball et de softball commencent à peine aux États-Unis, Le Baseblog souhaite porter notre attention sur un duo de joueurs français, tous deux seniors, qui vont bientôt dire adieu à leurs écoles respectives.

Attendez-vous à ce que ces deux stars laissent tout sur la table dans les mois à venir alors qu’ils cherchent à mettre un dernier point d’exclamation sur leurs carrières universitaires déjà remarquables.

Frédéric Walter

That is drilled, left-center field. Going back. Going back. Going back! IT’S OVER! A game winning home run. FRED WALTER!

C’était l’extatique play call qui a fait le tour des médias sociaux en mai dernier après que Frédéric Walter de Oklahoma City University (OCU) dans l’Oklahoma a donné à son équipe une victoire sans appel lors de la 13e manche d’un match contre le Benedictine College dans le Tournoi NAIA (National Association of Intercollegiate Athletics).

He feels good, a poursuivi l’annonceur du Varsity Sports Network, incapable de contenir ses émotions. He’s from France. It works for him.

«Il se sent bien. Il vient de France. Cela fonctionne pour lui. »

Jouer pour l’OCU Stars semble vraiment fonctionner pour le français de près de 24 ans, qui a fait ses débuts avec le club des Cougars de Montigny-le-Bretonneux, en région parisienne, avant de se perfectionner avec les Barracudas de Montpellier et dans le Académie de baseball Pôle France, à Toulouse.

Après avoir été diplômé du Pôle, Walter a eu l’opportunité d’aller au Seminole State College, une école de deux ans en Floride. Passer d’un community college à une école de quatre ans n’est pas une tâche facile, mais en 2019, le puissant joueur de champ intérieur a fait exactement cela, en signant avec l’OCU, où il a immédiatement fait sentir sa présence.

Le joueur français a réussi 9 circuits l’an dernier pour l’OCU (Crédit: OCU Sports)

En 2020, Walter avait une moyenne impressionnante de .338 avant que la pandémie de COVID n’écourte la saison. Bénéficiant d’une année supplémentaire d’éligibilité, il est revenu pour la saison 2021 toujours techniquement junior (étudiant de troisième année) et a repris là où il s’était arrêté, récoltant 51 coups sûrs en 180 au bâton, dont neuf circuits. Il a également eu 42 points produits pour les OCU Stars, qui ont terminé avec un bilan de 36 victoires et 19 défaites.

Tout cela a préparé le terrain pour cette dernière saison universitaire, qui a débuté mardi dernier, le 1er février, avec une victoire 9-3 sur Tabor College (Kansas). Et encore une fois, Walter s’est démarqué, récoltant deux coups sûrs dans la journée, dont un home run en solo en quatrième manche.

La prochaine étape pour les Stars est un match double ce mardi (8 février) contre le Southwestern College, également au Kansas, et Le Baseblog, pour sa part, a hâte de voir comment tout cela se déroulera.

Mélissa Mayeux

L’autre star senior française, Mélissa Mayeux de l’Université de Louisiane-Lafayette (UL), est une joueuse qu’on ne présente plus.

Mayeux est “ready to roll” avec les Ragin’ Cajus (Crédit: UL Athletics)

La joueuse de 23 ans fait la une des journaux depuis que la Major League Baseball (MLB) a pris la décision sans précédent, en 2015, de l’ajouter à sa liste d’inscription internationale. Mayeux n’avait que 16 ans à l’époque.

Véritable pionnière, elle est devenue plus tard la première joueuse à concourir en D1 en France, jouant à la fois pour les Barracudas de Montpellier et pour le club de sa ville natale, les Cougars de Montigny.

Et pourtant, malgré toute sa notoriété et son habileté naturelle, Mayeux a dû se battre pour avoir l’opportunité de jouer aux États-Unis, d’autant plus que cela signifiait passer du baseball au softball, un sport qu’elle devait essentiellement apprendre en temps réel.

C’est exactement ce qu’elle a fait, et au cours de deux saisons au Miami Dade College, en Floride, la jeune Française a excellé, battant .377 en 2018 et .431 l’année suivante. Les deux fois, elle a remporté les honneurs de all-conference.

La star française est apparue dans 50 matchs l’an dernier (Crédit: UL Athletics)

Cela l’a ensuite conduite aux UL Ragin’ Cajuns, dans la NCAA D1, le plus haut niveau du sport universitaire américain. Et à la fois dans la saison 2020 raccourcie par COVID et à nouveau l’année dernière, Mayeux a été un contributeur majeur. En 2021, elle est apparue dans 50 matchs pour les champions de la Sunbelt Conference, récoltant 25 coups sûrs, avec quatre circuits et 26 points produits.

Comme Frédéric Walter, Mayeux s’est vu accorder une année supplémentaire d’éligibilité en raison de la suspension anticipée de la saison 2020, lui donnant l’opportunité de rejouer cette année pour une dernière saison avec les Ragin’ Cajuns. L’équipe UL avait un record de 47-12 l’année dernière et est considérée comme l’une des 25 meilleures du pays.

Mayeux et ses coéquipières n’ont pas encore pris le terrain, mais commenceront ce vendredi 11 février, à domicile, dans un match double contre l’University of Alabama at Birmingham. Ils rejoueront le lendemain, avec des matchs contre North Texas et Texas Southern, suivis d’une confrontation dimanche (13 février) avec Tulsa.

Geaux Cajuns!    

One comment

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s