D1 baseball : présentation des recrues étrangères (5ème partie)

Javier Hernández, un professionnel accompli (Crédit: Wendy Smith)

Le temps de monter le dernier volet de notre série sur les recrues étrangères, et hop! … deux équipes – les Cometz de Metz et les Huskies de Rouen – ont révélé ensemble les noms de trois autres joueurs qui devraient faire leurs débuts cette année dans la ligue française de D1.

Nous ne pouvons pas suivre!

Non pas que nous nous plaignions. Si les annonces arrivent fast & furious, c’est parce que la saison de baseball approche à grands pas. Et oui, attendez-vous à d’autres surprises dans les jours à venir.

Mais assez de bla bla bla. Avant de prendre plus de retard dans l’actualité, voici les dernières annonces de recrutement :

Raimiel Rodriguez

Toute équipe a besoin d’un bon arrêt-court, et les Metz Cometz, qui disputeront la D1 pour la troisième fois seulement, sont convaincus qu’ils en auront un cette année : Raimiel Rodríguez.

Originaire de la République dominicaine, Rodríguez vit maintenant aux États-Unis, où il a joué – et bien joué – tant au niveau secondaire qu’universitaire.

Rodríguez avec les Wildcats de Johnson and Wales University

Le joueur de 25 ans a joué le plus récemment pour les Wildcats de Johnson and Wales University, à Providence, Rhode Island, où il a remporté les honneurs de MVP de la conférence l’année dernière après avoir terminé avec une moyenne de .276, avec huit home runs et 30 points produits en 28 matchs.

‘Ray’ Rodríguez

En 2018 et 2019, il a affiché des moyennes de .385 et .344 pour les Wildcats. Au cours de la saison 2020 raccourcie par COVID il n’a disputé que cinq matchs. Johnson and Wales University joue au niveau D-III de la NCAA.

Rodríguez a également joué pour des équipes amateurs aux États-Unis, notamment Mass Envelope (2021) dans la Boston Park League, et les Syracuse Spartans, dans la New York Collegiate Baseball League (2018).

« Je suis ambitieux. Mes attentes, c’est de se qualifier pour les play-offs, et d’essayer de surprendre tout le monde en allant chercher un titre », a-t-il expliqué dans une récente interview avec le Cometz.

« Je vais contribuer à une belle saison à Metz avec mon bâton, mon travail en défense, mon niveau de motivation et d’énergie et ma connaissance du jeu. »

Patrick Jordan

L’arrêt-court n’est pas la première nouvelle recrue annoncée par Metz pour la saison 2022. Comme Le Baseblog l’a noté dans des articles précédents, les Comtez font également appel à un receveur, un two-way player, et un lanceur partant.

En fin de compte, Rodríguez n’est pas non plus le dernier du lot. Pas plus tard qu’hier, le Cometz a fait une autre annonce de personnel, cette fois pour présenter un power pitcher droitier qui a connu une excellente saison l’an dernier avec une petite université du Massachusetts appelée Westfield State.

En 35 manches, Patrick Jordan a affiché une ERA de 2.06 avec 37 strikeouts pour les Westfield State Owls, qui, comme les Wildcats de Johnson and Wales University, jouent au niveau D-III de la NCAA.

Jordan a encore beaucoup à prouver (Crédit: Metz Cometz)

Fait intéressant, le joueur de 24 ans a été initialement recruté pour jouer à un niveau encore plus élevé de compétition universitaire, dans la D-1 de la NCAA, avec l’Université du Maine. Cette opportunité a fini par être écourtée par une blessure et une intervention chirurgicale.

En 2020, la crise du COVID a coûté une nouvelle saison à Jordan. Et pourtant, plutôt que de jeter l’éponge, le jeune bostonien a travaillé dur pour récupérer, comme en témoigne son succès à Westfield State.

Il aura maintenant une nouvelle opportunité de briller, dans le championnat français, et le président de Metz Cometz, David Ten Eyck, est convaincu que Jordan y parviendra.

« Le profil de Patrick est atypique à bien d’égards, mais en échangeant avec lui et en étudiant son parcours, j’ai été vite convaincu que Patrick était de loin la meilleure option pour nous », a expliqué Ten Eyck.

Javier Hernández

Le champion en titre de D1 Rouen Huskies a également fait une grande annonce de recrutement le week-end dernier, présentant un joueur qui a aussi passé du temps aux États-Unis, mais au niveau professionnel.

Le receveur Javier Hernández, 25 ans, est originaire de Maracay au Venezuela et, comme beaucoup de joueurs latino-américains recrutés chaque année pour évoluer en D1, a signé son premier contrat pro à l’adolescence, dans son cas avec l’organisation des Blue Jays de Toronto.

Hernandez a disputé sept saisons dans les ligues mineures (Crédit: Rouen Huskies)

À seulement 16 ans à l’époque, il a commencé à jouer dans la Ligue d’été dominicaine. Pour beaucoup de ces espoirs, une saison ou deux en République dominicaine est tout ce qu’ils peuvent faire avec leurs clubs MLB respectifs. Mais dans le cas d’Hernandez, les Blue Jays lui ont ensuite offert une chance de jouer dans les ligues mineures aux États-Unis et au Canada, où il a passé six saisons, atteignant finalement le niveau A-Advanced.

Son dernier passage, en 2019, était avec les Dunedin Blue Jays dans la Florida State League (FSL). En sept saisons avec divers affiliés des Blue Jays, Hernández a récolté 180 coups sûrs et 78 points produits tout en battant .219.

« Javier nous a manifesté une très grande envie de participer à notre club », explique Sylvain Virey, directeur sportif de Rouen.

« C’est un joueur qui est resté longtemps avec les Jays en raison de ses qualités de jeu ainsi que de ses qualités humaines. C’est important pour nous de tenir compte de cet aspect avant de proposer à un joueur de venir renforcer notre effectif. »

One comment

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s