D1 Baseball (1ère journée) : Les Boucaniers rebondissent, une (quasi) surprise à Sénart, et plus…

Crawford (à gauche) prend un bon départ pour La Rochelle (Crédit: Le Baseblog)

MONTPELLIER – La saison de D1 est lancée, et après un premier week-end de jeu, avec des rencontres mettant en scène six des 10 équipes de la ligue, voici ce que l’on peut glaner pour l’instant.

Tourner les tables

Il est trop tôt pour le dire, évidemment, mais avec des résultats partagés lors de deux des rencontres du week-end, il est tentant de penser qu’il pourrait y avoir un peu plus de parité cette saison entre les nantis et les démunis de la ligue.

Cela semblait en tout cas être le cas à Montpellier, où les Barracudas (17-3 en saison régulière 2021) recevaient dimanche les Boucaniers de La Rochelle (8-12).

Montpellier a dominé les Boucaniers ces dernières années, et l’a encore fait lors de leur premier match derrière une solide sortie du gaucher Kevin Canelón. L’as vénézuélien a lancé six manches, avec six retraits au bâton et cinq coups sûrs autorisés pour remporter sa première victoire de la saison et poursuivre ce qui a été une trajectoire fantastique depuis son arrivée en D1 en 2019.

Kevin Canelón a signé sa 19e victoire en D1 (Crédit: Le Baseblog)

Canelón avait un bilan de 7-3 la saison dernière avec une ERA de 1.75. En 2019, sa première année dans la ligue, l’ancien espoir des Cincinnati Reds et des New York Mets a remporté 11 matchs (contre une seule défaite) et a affiché une ERA phénoménale de 0.49.

Les Barracudas ont également bénéficié dans ce premier match d’une attaque équilibrée. Le nouveau venu Luis Delogu a réussi deux coups sûrs et quatre points produits, et Fabian Kovacs, de retour d’une blessure qui l’a tenu à l’écart dans la seconde moitié de la saison dernière, était dans un rythme sensationnel, allant 4-pour-4 dans le match et 7-pour- 8 au total ce jour-là.

Delogu a réussi trois coups sûrs et quatre points produits (Crédit: Le Baseblog)

Ensemble, les Montpelliérains ont marqué 11 points pour remporter la rencontre facilement (11-4).

Lors du match de dimanche après-midi, cependant, les Boucaniers – 0-4 l’an dernier contre Montpellier – ont rebondi, en partie grâce à leur propre as vénézuélien, Wilce Nieves.

Nieves a rejoint la D1 pour la première fois en 2021 (Crédit: Le Baseblog)

L’ancien espoir des White Sox de Chicago a été excellent, limitant les Barracudas à un seul point en 8.1 manches. Franklin De La Rosa, qui est de retour avec l’équipe après une absence de plusieurs années, a obtenu l’arrêt.

La formation renforcée de l’équipe s’est également bien comportée. Forrest Crawford a été phénoménal, allant 4 pour 5 dans le match. Daniel Rosell, qui a joué pour les Arvernes de Clermont-Ferrand la saison dernière, et le receveur Théo Lakmeche ont réussi trois coups sûrs chacun.

Rosell a connu une grosse première journée pour les Boucaniers (Crédit: Le Baseblog)

La Rochelle a pris une avance rapide, marquant deux points dans la première manche sur Mathis Nayral, et n’a jamais regardé en arrière, gagnant par un score final de 8-1.

Comme les chats et les chiens

Alors que les Barracudas et les Boucaniers, tous deux du groupe B, se sont affrontés à Montpellier, deux des équipes les plus fortes du groupe A se sont échangé des coups à Rouen.

Les Huskies ont remporté six titres consécutifs de D1 et 14 des 15 derniers. Mais pour la deuxième année consécutive, ils ont perdu leur ouverture de la saison, cette fois aux mains des Cougars de Montigny, qui étaient en feu fin 2021, remportant huit de leurs 10 derniers matchs mais venant juste de se qualifier pour les séries éliminatoires.

Reprenant là où ils s’étaient arrêtés, les Cougars ont blanchi les champions 6-0 derrière un match complet du lanceur vétéran Yorfrank López (sept strikeouts) du Venezuela.

Les nouveaux venus Agustín Tissera d’Argentine et Allan Bellen-Fagnoni, un Brésilien, étaient également importants, payant des dividendes immédiats pour leur nouveau club avec deux coups sûrs chacun.

Son compatriote brésilien Gabriel Do Carmo a également réussi deux coups sûrs dans le match, tout comme Rafael Jimenez, un Dominicain qui a déménagé en Europe à l’adolescence, et Dylan Mayeux, le capitaine de l’équipe.

Dans le deuxième match, cependant, les Huskies ont fait savoir qu’ils n’allaient pas simplement se retourner et faire le mort.

Joris Bert de Rouen (photo d’archive)

Les lanceurs Esteban Prioul (cinq manches) et Félix Carvallo (quatre manches) ont combiné pour limiter Montigny à un seul point, malgré avoir accordé huit coups sûrs entre eux (dont quatre à Tissera et Bellen-Fagnoni).

Rouen a profité des gros jeux de Dylan Gleeson et Bastien Dagneau, qui ont chacun encaissé trois coups sûrs. Joris Bert, Hugo Blondel et Gabriel Harrison ont également participé à l’action, récoltant tous deux coups sûrs pour donner aux Huskies une victoire facile 8-1.

Invaincu, mais pas intouchable

Le troisième et dernier match du week-end – entre les très favoris Sénart Templiers, finalistes de la ligue les deux dernières saisons, et Nice Cavigal, 5-15 en saison régulière en 2021 – était plutôt une affaire déséquilibrée.

Shane Priest (photo d’archives) avait un record de 9-4 en 2021 (Crédit: Le Baseblog)

Comme prévu, les Templiers, jouant à domicile, ont remporté les deux matchs, et mènent ainsi le Groupe B jusqu’ici avec une fiche parfaite de 2-0.

Pourtant, ce n’était pas exactement un début parfait pour l’équipe locale, qui s’est en fait retrouvée à la traîne à mi-chemin de son premier match, samedi soir, malgré la présence de son meilleur lanceur, Shane Priest, sur le monticule.

Nice a marqué quatre points sur l’Américain, aucun d’entre eux n’a été mérité, et après six manches, Priest (9-4 la saison dernière, avec une ERA de 2.70) a été remplacé par Emile Brelle. Le lanceur français, qui faisait ses débuts en D1, a fini avec le win, mais uniquement grâce à une attaque tardive menée par un autre nouveau venu dans l’équipe, la recrue américaine Thomas Greely.

Naoki Teramura

L’ancien joueur de la California State University Long Beach a frappé un triple de deux points produits au septième. Héctor Velasquez, une recrue vénézuélienne, a réussi trois coups sûrs dans le match, dont deux du lanceur partant de Nice, Naoki Teramura du Japon, qui a réussi 11 strikeouts en six manches.

Nice Cavigal n’a finalement pas réussi à créer la surprise. Et dans le deuxième match, ils ont été écrasés, 0-10. Mais ils ont montré que les Templiers, qui avaient une fiche incroyable de 18-2 en saison régulière l’an dernier, pourraient être un peu plus vulnérables cette fois-ci.

Coming soon…

Ce que nous ne savons pas encore, bien sûr, c’est comment s’en sortiront les quatre équipes de D1 qui n’ont pas joué le week-end dernier.

Le Metz Cometz devait accueillir Paris UC, mais ces matchs ont dû être reportés pour des raisons météorologiques. Une bizarrerie dans le calendrier signifie que le Comtez ne jouera pas non plus les deux prochaines semaines. Ils feront leurs débuts, enfin, le 1er mai – on the road contre Montigny.

Heureusement, il ne faudra pas attendre aussi longtemps pour voir Paris UC et les Lions de Savigny, qui s’affrontent dimanche prochain (17 avril) à Paris. Les Tigers de Toulouse, l’autre équipe qui a eu le week-end off, jouent également ce jour-là, à domicile contre les Templiers.

Pour le calendrier complet, les résultats et les statistiques de la D1, cliquez ici (FFBS)

One comment

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s