Playoffs D1 : Aperçu de la série Savigny/La Rochelle

Ramiro Milar et les Boucaniers sont en séries éliminatoires pour la première fois

Les éliminatoires de la D1 approchent à grands pas et Le Baseblog, pour sa part, ne peut pas attendre.

Plus tôt cette semaine, nous avons présenté en avant-première la série Rouen-Montpellier – une revanche de la demi-finale de l’an dernier. Maintenant, nous tournons notre attention vers l’autre série des cinq meilleures, qui est en quelque sorte une rencontre surprise pour des raisons que nous aborderons sous peu.

On parle des Lions de Savigny, également qualifiés pour les playoffs l’an dernier, et des Boucaniers de La Rochelle, qui se sont qualifiés pour les séries éliminatoires pour la première fois de l’histoire du club et accueilleront les deux premiers matchs à partir de ce samedi.

Les Boucaniers (12-4) sont peut-être la plus important « feel good story » de la saison étant donné le peu de parité en D1. C’est formidable, en d’autres termes, de voir une équipe nouvelle monter en grade et se mettre, enfin, en position de concourir pour un titre.

La Rochelle aura cependant du pain sur la planche face à une équipe des Lions (13-3) qui a réservé quelques surprises eux aussi cette année.

Savigny n’avait qu’une fiche de 3-3 pour commencer la saison après avoir perdu les deux bouts d’un double match d’avril contre les champions en titre Huskies, et en avoir pris un sur deux le week-end suivant contre les Cougars de Montigny.


Le receveur vedette de Savigny, Ivan Acuña

Depuis lors, cependant, le club a creusé ses talons et, étonnamment, est resté invaincu le reste de la saison, remportant 10 victoires consécutives pour dépasser Rouen et Montigny et terminer premier de leur division.

Ils l’ont fait grâce à une solide équipe de lanceurs et à un groupe de frappeurs talentueux qui jouent ensemble depuis plusieurs années et bénéficient, en ce sens, d’une dose enviable de chimie d’équipe.

Menant la charge pour les Lions, l’import vénézuélien Ivan Acuña, qui a réalisé une autre saison plus que solide, avec une moyenne de .351.

Tom Dahan, étoile montante du baseball français

Yeixon Ruíz a également été efficace (.338), tout comme les joueurs français Axel Amoros (.298) et Tom Dahan (.291), qui semblent s’améliorer d’année en année. Et n’oubliez pas le cogneur Jacques Boucheron (.283), dont les chiffres ont un peu baissé cette saison mais qui font toujours peur aux lanceurs adverses.

Ils ont également eu de solides lancers, grâce à des produits locaux comme Gédéon Coste, Hassed Firmin, le Nicaraguayen Evertz Orozco – qui a vraiment élevé son niveau de jeu en demi-finale l’an dernier – et le nouveau venu Alexis Paredes, qui a mené l’équipe avec un Fiche de 4-0 et un ERA de 1.53.

Le lanceur de Savigny Hassen Firmin

Battre les Boucaniers sera cependant plus facile à dire qu’à faire. Avec un groupe de recrues étrangères qualifiées (venant des quatre coins de l’Amérique latine), un noyau de joueurs français très efficaces, et une autre saison solide de leur capitaine américain, Forrest Crawford (.293 ), ils ont prouvé semaine après semaine qu’ils peut accumuler les points.

Un point particulièrement brillant pour La Rochelle a été le jeu du receveur Théo Lakmeche, qui a battu un grésillement .423 et a terminé deuxième de la ligue avec 22 coups sûrs. Daniel Rossel (.322) et Daniel Torres (.305) ont également été de grands contributeurs, tout comme la recrue argentine Ramiro Milar (.288).


Théo Lakmeche a passé une super année

La Rochelle a aussi la chance d’avoir l’un des meilleurs lanceurs de la ligue. Wilce Nieves, un ancien espoir vénézuélien des White Sox de Chicago, a affiché une fiche de 5-1 avec une ERA de 1,22 et 68 retraits au bâton (le troisième meilleur de la saison régulière).

Pour compléter la rotation, Franklin De La Rosa, qui est revenu à La Rochelle cette année après plusieurs saisons à Toulouse, Nicolas Antoine, qui a affiché une fiche de 3-2, et Anthony Torres du Venezuela.

L’as de La Rochelle Wilce Nieves

Les Boucaniers ont énormément de cœur et une attitude fougueuse qui pourrait bien les servir. Et ils commenceront également la série sur leur propre terrain. Mais les Lions, pour leur part, ont une très belle dynamique, et sont avides d’une place en finale.

Que la meilleure équipe gagne!

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s