Les Templiers ajoutent de nouveaux talents à leur alignement

Ruíz, Lion depuis 2008, se dirige vers Sénart

Champions de la ligue en 2014, les Sénart Templiers tentent depuis de retrouver les sommets. Et à plusieurs reprises, ils se sont assez rapprochés, le plus récemment en 2021.

Cette année-là, ils ont perdu un nail-biter face à l’éternelle puissance Rouen Huskies dans une série de finales au meilleur des cinq qui s’est déroulée sur le fil.

L’année dernière, cependant, la fortune de Sénart a fait un pas dans la direction opposée, car l’équipe – malgré un formidable bilan de 12-4 en saison régulière – a raté de peu la qualification pour les éliminatoires de D1. C’était leur première absence des séries éliminatoires en plus d’une décennie.

Sénart a perdu la finale 2021 face à Rouen

La pression est donc forte pour faire monter les choses d’un cran pour la prochaine saison 2023, et une paire d’annonces de recrutement récentes suggèrent que les Templiers cherchent à faire exactement cela.

Le premier des joueurs en question est un nom familier dans la ligue française de baseball de haut niveau : le joueur de champ intérieur Yeixon Ruíz. Le dynamique dominicain est un pilier de la D1 depuis 2018, et arrive à Sénart avec une notoriété qui le précède.

Ancien espoir des Mets de New York qui a atteint le niveau AA dans les ligues mineures américaines, Ruíz a été tout simplement constant depuis son arrivée en France, où il a passé quatre saisons avec les Lions de Savigny.

Ruíz affiche 125 coups sûrs en D1 (Crédit: Sénart Templiers)

Le joueur de 31 ans a une moyenne au bâton cumulée de .340 en D1, et avec 125 coups sûrs au total, il n’est devancé que par Bastien Dagneau (140), Ariel Soriano (135) et Jacques Boucheron (132) pour le plus de coups sûrs récoltés depuis 2008.

Autrement dit, la perte de Savigny sera largement le gain de Sénart, d’autant que les deux clubs participeront cette saison à la même poule de saison régulière, aux côtés des Barracudas de Montpellier, Metz Cometz et Nice Cavigal.

En parlant de gains… le club a également annoncé récemment qu’il engagerait un nouveau receveur, Jake MacDonald de Vancouver, Canada.

MacDonald a parcouru le monde (Crédit: BBJO)

Le Canuck polyvalent fera ses débuts dans le baseball français, mais il n’est pas étranger à jouer à l’étranger, ayant déjà testé ses talents en Allemagne, en Australie et en République tchèque.

L’an dernier, pour Eagles Praha dans l’Extraliga tchèque, MacDonald a frappé .309, récoltant 43 coups sûrs (dont trois circuits) en 139 au bâton. Et en ce moment, il joue pour les Macarthur Orioles à Campbelltown, juste à l’extérieur de Sydney, en Australie.

Le joueur de 25 ans a également joué dans la Western Canadian League (en 2019) et à la Texas A&M University-Texarkana, aux États-Unis. Cependant, dans quelques semaines, MacDonald sera de nouveau en mouvement – ​​en route vers Templiers Stadium à Lieusaint, au sud de Paris.

Crédit: Thomas Shonenborn

Pourquoi tous ces déménagements ?

« Ma carrière va être dans le baseball », a-t-il déclaré au Baseblog cette semaine.

« Je ne sais pas où ni comment. Je ne sais pas si ça va être en tant qu’entraîneur, ou en gestion, ou en tant que dépisteur, ou faire du marketing… Mais je sais que ça va être dans le baseball ».

« Donc, ce que j’essaie de faire », a-t-il ajouté, « c’est saisir toutes les opportunités que je peux en matière de baseball, et finalement il y aura that thing ».

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s